Ses origines

Le SNPMA a été créé en 1969 sur l'initiative de quelques médecins désireux de faire de l'ensemble des praticiens de l'institution, un groupe capable d'assumer la spécificité médicale dans les négociations conventionnelles consécutives aux "événements" ; ainsi a été conçue et signée la première Convention Collective des praticiens de la Mutualité Sociale Agricole. Dans l'esprit de l'époque, il s'est voulu indépendant, apolitique et convivial. Beaucoup de choses ont changé depuis, mais la marque des ses fondateurs reste très présente/

Le SNPMA a gardé l'esprit que d'autres ont perdu !

 

Ses statuts

télécharger

Son siège social se situe à la Dodus Médica à Paris

Le SNPMA est affilié à diverses associations professionnelles qui partagent ou complètent son objet social, à savoir : 

  • promouvoir une entente entre ses adhérents, notamment faciliter l'organisation et l'activité des sections régionales ou autres ; encourager la création de liens de solidarité confraternelle entre ses membres et  favoriser, parmi eux, la pratique des règles de la déontologie,
  • arbitrer et résoudre à l'amiable, à la demande expresse des intéressés, les litiges ou conflits qui peuvent surgir entre confrères syndiqués ou non ; assurer, si besoin, aide et protection à ses membres dans leurs rapports, à l'occasion de l'exercice de leur profession avec les particuliers et avec les collectivités publiques et privées,
  • représenter sur le plan national les praticiens de la Mutualité Sociale Agricole et coordonner leur action pour la défense des intérêts matériels, économiques et moraux, dans tous leurs rapports avec les représentants des organismes employeurs, les autorités, les collectivités et les organisations publiques ou privées ; promouvoir et signer en leur nom toutes les conventions et contrats d'ordre collectif intéressant l'exercice de la Médecine Sociale Agricole,
  • étudier pour information et diffusion, les questions professionnelles d'intérêt général, en liaison avec tous les organismes qualifiés et les porter à la connaissance des intéressés,
  • s'assurer du respect des statuts et des dispositions du règlement intérieur et de l'exécution des résolutions adoptées par les Assemblées Générales.

Le SNPMA ignore les opinions politiques et les convictions religieuses de ses membres et reste totalement étranger à ses questions.

 

Qui sont ses adhérents ?

 

400 praticiens, médecins et chirurgiens dentistes conseils, médecins du travail exerçant dans les caisses de Mutualité Sociale Agricole, dans les associations régionales et à la caisse centrale. Ils représentent plus des deux tiers de l'effectif total des praticiens de l'institution.

C'est ce très fort taux de syndicalisation qui constitue la force du SNPMA et explique la motivation des dirigeants qui se sont succédés au sein de son conseil d'administration.

Les praticiens retraités qui le souhaitent peuvent rester adhérents dans un collège qui leur est propre.

 

40 ans de syndicalisme

Comme le syndicat des agents de direction de la MSA, le SNPMA a longtemps été le seul signataire de la Convention collective de travail le concernant. En 2001, suite à la dénonciation de la convention par la FNEMSA (Fédération Nationale des Employeurs de MSA), les cinq centrales syndicales représentatives et l'UNSA ont été invitées à la table des négociations ; la mort du SNPMA était programmée et d'ailleurs annoncée par certains !

On sait ce qu'il en est advenu :

Le SNPMA compte aujourd'hui 10 fois plus d'adhérents praticiens que que  les six autres syndicats réunis.

Le corps des praticiens de la Mutualité Sociale Agricole a su rester uni.

Malgré cela, le SNPMA ne peut faire valoir qu'une voix et est fréquemment écarté des décisions concernant exclusivement les praticiens.

La loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale va nous aider à corriger ce déni de représentativité à la condition que les praticiens se portent candidats et votent massivement lors des élections des comités d'entreprise.

 

L'avenir

Louis des polémiques qui lui sont imposées, le SNPMA propose inlassablement des mesures visant à rendre les postes de praticiens plus attrayants dans notre institution.

La reconnaissance et la considération des praticiens, recouvrant notamment la rémunération, le respect du code de déontologie, la qualité de la formation, ... forment le socle des actions du SNPMA qui est le plus souvent seul dans la défense des praticiens face aux employeurs et aux autres syndicats peu enclins à les soutenir.

 

N'hésitez pas à nous contacter, nous répondrons à toutes vos interrogations.

Rejoignez-nous ! 

La MSA n'a pas d'avenir sans ses praticiens.

Les praticiens doivent concourir à leur avenir